Ségolène ROYAL : "J'ai subi beaucoup d'épreuves mais je suis une femme politique déterminée"

Publié le par CORDIEZ Daniel

Ségolène ROYAL sur Europe1  -  mardi 31 mai 2011 :


Royal : "J'ai subi beaucoup d'épreuves"   par Europe1fr

 

Sur la sécheresse :

Ségolène Royal demande le blocage du prix de la paille et des fourrages, rappelant que le Conseil Régional Poitou-Charentes vient de voter 5 millions d'euros d'aides (1000 euros pour chacun des éléveurs)

"Bruno Le Maire fait des discours sans passer aux actes".

 

"Sortir du nucléaire en 40 ans"

Ségolène Royal a estimé que la décision de la chancelière Angela Merkel de sortir l'Allemagne du nucléaire était "très audacieuse". "Je pense qu'elle a raison" a-t-elle jugé, indiquant toutefois qu'il est "plus facile en Allemagne de faire ça".

Selon Ségolène Royal, sortir du nucléaire en France rélève d'une "décision politique, il n'y a aucun obstacle technique".

"Mon choix, c'est que l'on peut sortir du nucléaire en 40 ans" … il faut se "fixer un objectif ferme pour que l'ensemble de la mutation énergétique et industrielle puisse se faire dans de bonnes conditions". 

"Il y a à faire 60 pour cent d'économies d'énergie". 

 

Primaires : "Aubry hésite encore"

Ségolène Royal est revenue sur l'éventuelle candidature de Martine Aubry à la primaire socialiste. "Elle a le droit de réfléchir"... "Ma conviction personnelle, c'est qu'elle hésite encore et c'est normal, qu'on lui laisse le temps de réflexion"...  

 

"Les stratégies présidentielles n'ont rien à voir avec les raisons personnelles"

Interrogée pour savoir qui elle rejoindrait dans le cas d'un duel Hollande-Aubry à la primaire socialiste, Ségolène Royal a souligné que ses "raisons personnelles n'ont rien à voir dans une stratégie présidentielle".

"J'ai subi beaucoup d'épreuves mais je suis une femme politique déterminée, courageuse, honnête, engagée, qui fait ce qu'elle dit"  ...

"J'ai fait un effort considérable sur moi-même pour passer sur un certain nombre de choses, que ce soient les trahisons privées, les trahisons publiques, les problèmes de tricherie du Congrès et tout le reste, le manque de soutien en 2007, j'ai surmonté tout cela".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article